Il n'y a pas de marketing. Il n'y a que toi.

NoeNaute.fr romans feuilleton libres et gratuits

A---Marque-Page-003-recto-feministe

Le 6 février 2012, je me suis lancé un défi dingue. Bloguer un roman feuilleton. En direct. Un épisode par jour, 4 jours par semaine. Écrire du lundi au jeudi. Et le vendredi, partager les coulisses de l’aventure avec le lectorat, en mode full disclosure. C’est ainsi que je me suis mis à raconter les aventures de NoéNautes. des aventures libres et gratuites, placées dans le domaine public grâce à la licence CC0.

Le livre I s’intitule #Smartarded,

Il est paru du 6 février au 7 juin 2012.

Les 64 épisodes originaux (et leurs bonus) sont sur cette page.
Il a été édité en octobre 2012 par Framasoft en un beau livre papier qui s’achète ici.
L’ebook, libre et gratuit, se télécharge là :

[EPUB] #Smartarded (le cycle des NoéNautes, I)
[EPUB] #Smartarded (le cycle des NoéNautes, I) - Téléchargé 2140 Fois
Le Framabook du Livre I. Une édition complète, revue et corrigée, enrichie de notes et d'addendas. Fichier epub, pour liseuses et tablettes. - 232.78 kB - Version 1.1
[PDF] #Smartarded (le cycle des NoéNautes, I)
[PDF] #Smartarded (le cycle des NoéNautes, I) - Téléchargé 1446 Fois
Le Framabook du Livre I. Une édition complète, revue et corrigée, enrichie de notes et d'addendas. Fichier pdf, pour ordinateurs et imprimantes. - 780.87 kB - Version 1.0


Le livre II s’intitule #MonOrchide

Il est paru du 24 septembre 2012 au 17 janvier 2013.

Les 64 épisodes et leurs 16 addenda se consultent sur cette page.
Il a été édité en juillet 2013 par Framasoft en un beau livre papier qui s’achète ici.
L’ebook, libre et gratuit, se télécharge là :

[EPUB] #MonOrchide (le cycle des NoéNautes, II)
[EPUB] #MonOrchide (le cycle des NoéNautes, II) - Téléchargé 846 Fois
Le Framabook du Livre II. Une édition complète, revue et corrigée, enrichie de notes et d'addendas. Fichier epub, pour liseuses et tablettes. - 333.28 kB - Version 1.1
[PDF] #MonOrchide (le cycle des NoéNautes, II)
[PDF] #MonOrchide (le cycle des NoéNautes, II) - Téléchargé 622 Fois
Le Framabook du Livre II. Une édition complète, revue et corrigée, enrichie de notes et d'addendas. Fichier pdf, pour ordinateurs et imprimantes. - 784.08 kB - Version 1.0


 

Les NoéNews

Retrouve ici toutes les nouvelles

avant l’arrivée des prochains livres.


J’irai écrire chez vous, épisode 10 : Antibes

4th décembre

Dernière ligne droite, dernier arrêt, dernières erreurs, découvertes…. et dernières rencontres. Quand quelque chose s’arrête, tout continue… Après tout, 50 000 mots, c’est juste un chiffre sur un compteur non…

Dernière ligne droite, dernier arrêt, dernières erreurs, découvertes…. et dernières rencontres. Quand quelque chose s’arrête, tout continue… Après tout, 50 000 mots, c’est juste un chiffre sur un compteur non ?

Fin de mois difficile.

Je ne sais si c’est la fatigue ou l’abus de fromage lyonnais, je ne suis même plus capable de regarder correctement l’horaire de mon billet de train Lyon-Nice. Résultat ? Je confonds 11h01 avec 11h39, rate le train, perd le prix de mon billet preums, et doit me racheter un trajet plus long. 70 € de plus sur le budget transports juste à la fin du mois ? Ça fait plaisir … Read More »



J’irai écrire chez vous, épisode 9 : Lyon

4th décembre

On pourrait croire que j’ai bouffé du Lyon, mais non : c’était du Mont d’or. Quoi qu’il en soit, entre de belles rencontres et de grandes discussions, je suis revenu…

On pourrait croire que j’ai bouffé du Lyon, mais non : c’était du Mont d’or. Quoi qu’il en soit, entre de belles rencontres et de grandes discussions, je suis revenu dans la course avec des mots par milliers. Ça tombe bien : nawel approche !

Mon secret d’écrivain ? Le retard SNCF

Départ de Toulouse, revigoré et reposé, mais légèrement culpabilisant. J’ai six jours d’écriture dans les dents : autant dire que le seuil des 50 000 mots paraît loin. Alors je peux arguer qu’avec tous les billets de blog écrits , il y a facilement 10 000 mots de plus. Je peux mégoter : 50 … Read More »



J’irai écrire chez vous, épisode 8 : Toulouse

27th novembre

De retour dans ma ville rose. Prononcer « villeuh rauzeuh ». Alors que je reviens dans mon fief, je ne m’accorde même pas la grâce de passer par mon chez moi… récit…

De retour dans ma ville rose. Prononcer « villeuh rauzeuh ». Alors que je reviens dans mon fief, je ne m’accorde même pas la grâce de passer par mon chez moi… récit d’un repos mouvementé en plein Capitole du Libre.

Viens chez moi j’habite chez ma Voisine.

Les lecteurices de #MonOrchide  le savent, j’ai eu habité un appartement dans le quartier Saint Aubin, en haut de la rue de la Colombette (célèbre à Toulouse pour ses kébabs épongeant la bière du Café Populaire). À l’époque je suis devenu ami (à coup de cookies, pancakes et soirées tricot) avec ma voisine. Lorsque Claire s’est proposée pour m’héberger lors de … Read More »



J’irai écrire chez vous, épisode 7 : Foix

23rd novembre

C’est un peu de la triche. Je viens de passer trois jours chez mon petit frère. Qui, avec sa chérie, s’avèrent tous deux être des lecteurs des NoéNautes. Mais si…

C’est un peu de la triche. Je viens de passer trois jours chez mon petit frère. Qui, avec sa chérie, s’avèrent tous deux être des lecteurs des NoéNautes. Mais si j’ai choisi de m’arrêter là, c’est que j’ai une bonne excuse et elle est en forme d’histoire.

Ceci n’est pas leur histoire vraie.

Nelwynn est une amie de lycée. On a traversé beaucoup de pérégrinations passionnées durant nos folles jeunesses ariégeoises et toulousaines. Kiro est mon cadet de huit ans. Le petit dernier à qui j’ai filé ses premières capotes, son premier magazine de cul (plus le conseil « le pr0n c’est pas comme la vraie … Read More »



J’irai écrire chez vous, épisode 6 : Limoges

22nd novembre

Limoges est un passage obligé dans mes pérégrinations scripturales. Non pas pour la ville en elle-même (et certainement pas pour les porcelaines !)… Mais parce que j’y retrouve l’ami qui…

Limoges est un passage obligé dans mes pérégrinations scripturales. Non pas pour la ville en elle-même (et certainement pas pour les porcelaines !)… Mais parce que j’y retrouve l’ami qui a tant de fois hébergé ma plume… et initié, quelque part ce défi fou.

Je n’ai pas écrit dans le train.

C’était pourtant mon espoir secret. Durant mon voyage, je suis tombé sur une promo SNCF, qui mettait le train au même pris que le co-voiturage. Ce qu’il y a de bien dans le co-voiturage, c’est qu’on y parle. C’est aussi mon problème : quand je parle, je n’écris pas. Voyant la promo, je me suis … Read More »