Il n'y a pas de marketing. Il n'y a que toi.

[Addenda 01] « Il faut que je lise ton livre »


Posted on septembre 28th, by Pouhiou NoéNaute in Livre II - Bonus, Vendredi Addenda. 3 comments

[Addenda 01] « Il faut que je lise ton livre »

#Smartarded sort le 1er Octobre. Articles de presse, newsletter, partage et promotion se mélangent à ces premiers épisodes, à ce #Monorchide. Si on y regarde bien, toute cette histoire que nous vivons toi et moi avec ce blog, toute cette histoire n’est qu’une question de plaisir.

Créer du Plaisir

Faisons le point. #Smartarded sort en version papier le 1er octobre (chez Framasoft, collection Framabook). Au même moment, sur la page de l’éditeur comme sur ce site, les versions epub et pdf seront mises à disposition libre et gratuite. Les proches et les fidèles, ceux et celles qui sont inscrit-es à ma newsletter artisanale nommée la NoéLettre, bref beaucoup de monde a déjà pu se procurer un exemplaire papier en avant-première. Et puis il y a ceux et celles qui me disent, toujours avec un pincement désolé : 

Il faut que je lise ton livre.

Non. Il ne « faut » pas. Ne le mets pas dans ta liste de taches, comme un rapport à rendre ou une baguette à acheter. Ne te fais pas cette violence-là. Ce livre est libre, et la première des libertés c’est de ne pas lire. En ce moment, j’ai l’impression de consacrer ma vie à mes contes. Et les gens qui me parlent doivent le ressentir. Du coup ils culpabilisent de ne pas partager ma vie en ne lisant pas mes histoires. Alors que si j’y consacre mon temps et mon énergie, c’est parce que je m’y éclate. J’adore ça. C’est d’abord pour moi.

Faire vivre le Plaisir

Alors oui : j’ai envie de partager ce plaisir avec un max de monde. Mais pour que ça reste du plaisir, il faut être dans l’envie. Si c’est une corvée, tu vas perdre 200 pages de ta vie à te faire chier. Rend-toi bien conte : à chaque livre que tu lis, à chaque film ou série que tu regardes, tu offres ton temps et ton imaginaire à une histoire. Pour la faire vivre en toi, le temps que. Cette attention est un bien que les publicitaires s’arrachent. Ce que Facebook, Apple, Google et consorts convoitent  bien plus que tes données.

Chaque jour, à 17h28, tu donnes vie à #MonOrchide

Je le sais : je le vis aussi. Je découvre ce que font ces personnages, où va l’intrigue, et quels noeuds se trament en coulisses. Déjà, en quatre épisodes, il y a quelques secrets qui s’échafaudent. Quelques indices qui se parsèment. Un personnage qui joue avec toi. Sache que de mon côté, je suis très surpris de voir comment ce livre va être très différent du premier tout en réutilisant de manière très visible de ses ficelles. Tout ceci m’amuse follement. Et cet amusement enfantin est le moteur qui me pousse à écrire l’épisode suivant. Ça et ta présence.

Partager le Plaisir

Quand je te vois apparaître dans les visites du site. Quand je vois les partages sur les réseaux sociaux. Quand je vois les commentaires sur le blog ou les corrections qu’on me transmet, je sais que mon jeu amuse d’autres personnes. Bien sûr, il y a aussi les articles. Actualitté à consacré un beau billet sur la démarche libriste du blog. De son côté, après une lecture minutieuse, Sophie du blog « Je lis en numérique » a fait une chronique élogieuse et enthousiaste. OsaGay, un site culturel chaud et sentant le mâle (ce qui s’allie bien avec sa finesse et son humour), m’a lui consacré une interview précise, drôle et… orientée.

Le succès des NoéNautes réside entre tes mains.

Plus tu partages le plaisir que tu as à lire ce blog, et plus ça fonctionnera. Tu peux en parler autour de toi. Tu peux emailer le dossier de presse de #Smartarded à qui bon te semble. Aller sur des forums, sur des réseaux sociaux. Mettre une critique du livre sur lulu.com. Chercher des expériences qui correspondent à celle-ci. Contacter des blogs, des ami-e-s. Me suggérer une oeuvre libre pour illustrer les épisodes… Ne t’inquiètes pas : la communication ne repose pas sur tes épaules. Elle a déjà été sérieusement entamée. Mais sache que le succès et la continuité de ce défi viennent forcément de toi !

Prolonger le Plaisir

Pour ce faire tous les coups sont permis. C’est ça qui est bon avec une oeuvre libre. Déjà, tu peux télécharger librement et gratuitement mes deux premières oeuvres. Les personnages de Miss Marquet, Raphaëlle, Oscar, et bien d’autres viennent des comédies que j’ai écrite pour le théâtre. On me dit qu’elles se lisent comme des polars. Je te laisse juge. Elles sont aussi un prélude aux NoéNautes qui t’aideront à comprendre beaucoup de choses. Mais surtout, tu peux prolonger le plaisir d’une autre manière.

Empare-toi des NoéNautes. Écris-les.

Tu te souviens, l’été dernier, j’ai publié un épisode bonus, inédit, écrit par Alexandre Hammon. Depuis un autre ami m’a écrit une participation. Je vais les (re-)publier dans les prochains addendas. Et tu peux faire de même et m’envoyer tout ça. De même, chez Framabook, ils ont eu de bonnes idées. L’un d’entre eux a remixé le roman #Smartarded en éludant au maximum le chapitre huit. Cela donne une oeuvre ultra intéressante. Un autre a même sorti un article proposant d’adapter les NoéNautes en une sorte de jeu… J’en salive d’avance ! Sache que je tenterai de mettre en valeur toute appropriation de cet univers dont tu me feras part.

N’hésites pas à t’amuser, créer, faire vivre et partager le plaisir. 

Crois-moi : ça fait un bien fou.

Au Plaisir,

Pouhiou.

Épisode suivant


Le succès de ce roman ne dépend que de toi.

Pense à partager, commenter, et à revenir.